You are here

1.  

Ouverture

L’Internet devrait avoir une architecture ouverte et distribuée, et devrait également continuer à se développer sur la base de standards et d’interfaces d’application ouverts et garantir l’interopérabilité afin de permettre l’échange commun d’informations et de connaissances. Les possibilités de partager des idées et des informations sur Internet font partie intégrante de la promotion de la liberté d’expression, du pluralisme des médias et de la diversité culturelle. Des standards ouverts soutiennent l’innovation et la concurrence, et l’engagement en faveur de la
neutralité du réseau promeut un accès égal et non discriminatoire au réseau et au partage d’informations sur Internet.

Related resources

Une coalition de 35 organisations de la société civile a écrit à plusieurs organismes internationaux parmi lesquels l'Union Africaine et le Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies à propos de la récente interruption d'internet au Togo. Parmi les signataires de cette lettre, on compte Paradigm Initiative, Reporters Without Borders, World Wide Web Foundation, Access Now, Committee to Protect Journalists (CPJ) et Ghanaian Centre of PEN International, l'Association pour le Progrès des Communications (APC) et les membres de la Collaboration on International ICT Policy for East and Southern Africa (CIPESA), Fantsuam Foundation, et Kenya ICT Action Network (KICTANet).

La Coalition appelle les organismes internationaux à « mettre un terme à la série des coupures d'internet en Afrique et à déclarer publiquement leur engagement à cet effort.

APCNouvelles s’est entretenu avec Avis Momeni de Protege QV qui a fait un compte rendu du déroulement de cet évènement.

« L’internet est l’un des instruments les plus puissants du 21è siècle qui permet de renforcer la transparence en matière de conduite des puissants, l’accès à l’information pour faciliter la participation des citoyens à l’édification de sociétés démocratiques »

 

AddToAny

Share Share